Debza

 

Debza est une troupe de théâtre engagée d’obédience marxiste-léniniste crée en 1979 par un groupe d’étudiants d’Alger. Elle dérive de l’association Action Culturelle des Travailleurs du dramaturge Kateb Yacine.
Histoire [modifier]
Le nom Debza (le poing) fut proposé par Djamel Zenati un des fondateurs du groupe avec Salim Bensedira, Abdelatif Bounab (dit Titif), Mustapha Bacha, Rabah Belaouane, Omar zeggane, Meziane Ourad avant d’être rejoints par Youcef Aït Ouchellouche, Tahar Moussaoui, Merzouk Hemiane, Hassan ferrat, Ali Ihaddadden, Amara Ben Younes, Zahir Adjou, Larbi Douag, Saïda, Salim Kateb, Mourad Belouchrani, Hakima, Djaffar Benmesbah, Idir Ben Younes, Bensmicha, Bencheikh Mohand Ameziane, Redouane Osmane, Mahmoud Rachedi, Djamila, Saïd d’Amizour, Hakim, Akli Ourad, Rachid Talbi, Salah Taybi, Younes Ould Younes, Abdelkrim Ghezali...
Très vite, la troupe va connaitre les divergences d’opinions. Apres le retrait de Mustapha Bacha et de Djamel Zenati, d’autres militants de l’extrême gauche Issus des groupuscules GCR (groupement communiste révolutionnaire) et de l’ORT (Organisation révolutionnaire des travailleurs) Mahmoud Rachedi, Redouane Osmane, Djamila El Kadi, Abdelkrim Ghezali et Salah Taybi quitteront l’équipe.
Sur le plan culturel la troupe Debza revendiquait la reconnaissance des langues opprimées, le Tamazight et aussi l’Arabe algérien qu’elle jugeait dérivé de la langue berbère et non de l’arabe classique. La troupe avait dés sa naissance tranché avec la religion sur le fond d’un athéisme militant. Durant la décennie 1980 elle fut la cheville ouvrière de toute la gauche indépendante. Elle fait son apparition sur la scène politique en 1980 avec Sendouq Laàdjeb, une pièce-tract dans laquelle le président Chadli Bendjedid était nommé Bendjelid (l’homme au fouet), puis, se lance dans la chanson engagée et adapte comme hymne « B’ni qsourek » (élève tes palais). « Elève tes palais dans nos contrées avec notre sueur et le travail de nos mains/Construis des mosquées devant les usines et des prisons à la place des jardins/ lâche tes chiens dans les rues et enferme nous dans tes geôles ». Le texte est une adaptation de « Chayed kusourek » du chanteur égyptien Cheikh El Imam.
Les membres de la troupe Debza subiront continuellement des interpellations arbitraires, sept d’entre eux connaitront la prison en 1980 et en 1981.
31 octobre 1983, en marge des activités culturelles du pouvoir entamées au théâtre national d’Alger, la troupe Debza, soutenue par Kateb Yacine et Ali Zamoum, célèbre à sa manière la journée du 1er novembre, jour du déclenchement de la guerre de libération. Pour la première fois « L'Internationale » est chantée publiquement en Algérie dans les trois langues, Tamazight, arabe algérien et français.
La troupe sillonnera les villes, les villages les plus reculés d’Algérie, souvent sans cachet ni rétribution. Elle s’imposera comme l’exemple des causes citoyennes.
Hamiane Merzouk, Rabah Belaouane et Djaffar Benmesbah assumeront la direction de la troupe jusqu’en 1990, date pendant laquelle ils créeront l’association « Les compagnons de Nedjma » en référence à Kateb Yacine dont l’œuvre avait toujours inspiré le groupe.L'association sera dirigée en premier temps par Zohra Djazouli.
La troupe Debza a à son actif une cinquantaine de chansons en arabe algérien et en Kabyle, parmi les plus célèbres : El Hamla, Qu’est ce qu’ils t’ont appris à l’école mon fils, Bab El Oued, Hez Aàyounek, Salima tineslemth, Addu, S’fina, Falestine, Allez y, Victor Jara, Khaliwna tregue n’foutou, Wach rana n'choufou, El guedafa, Wardjedji, Alez y.
6 pièces de théâtre ont été jouées par la troupe Debza : Sendouq Laàdjeb, Trégue, El Ma, Amar El Boudjadi, A mine itsradjoun Rebbi, (adaptation en Tamazight de En attendant Godo, de Samuel Beckett, texte de Mohya) L’accusée de Abdelatif Bounab.
La dernière apparition du groupe Debza fut en octobre 1990 dans un gala à la salle Atlas avec Matoub Lounes. A titre individuel, les membres de la troupe DEBZA apporteront leur soutien aux partis PAGS, RCD et PST.
Membres [modifier]
  • Salim Bensedira et Abdelatif Bounab dirigent la coopérative Les compagnons de Nedjma. Ils se produisent en Algérie et en Europe.
  • Omar Zeggan: Membre fondateur de la ligue algérienne des droits de l'homme, milite toujours en dehors des cercles partisans.
  • Hemiane Merzouk, journaliste, assure la continuité de la troupe.
  • Amara Benyounes, membre fondateur du RCD, a été ministre de la santé puis des travaux publics. Il est secrétaire général de l'UDR ( parti non encore agrée)
  • Idir Benyounes, journaliste, est directeur du quotidien La dépêche de kabylie
  • Meziane Ourad, le premier du groupe à rejoindre la presse, vit à Paris. Il est le correspondant du journal Liberté
  • Djaffar Benmesbah, Artiste peintre et journaliste, membre fondateur du RCD, a participé àla commission Issad durant les évènements de Kabylie. Il vit en exil en France.
  • Youcef Aït Chellouche, membre fondateur du RCD et membre du premier exécutif occupe un poste stratégique à l'OMS.
  • Rabah Belaouane a été élu à l'APC d'Alger centre en tant que tête de liste du RCD. Il sera spolié de son siège de président au profit du candidat du RND. Toutefois, Rabah Belahouane rejoindra le RND.
  • Beza Bencheikh est directeur de la cité universitaire de Bejaïa.
  • Ali Ihaddaden et Hacen ferhat vivent au Canada.
  •  
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Debza
  • Debza , Ma tevghid ...
  • Debza , Wac rah sayer di Ldjazayer
  • Debza , El qadiya
  • Debza , Ya lhemla
  • Debza , Ebni qsur-ek
  • Allaoua Zerrouki, Tsxil-k a-tir
  • Allaoua Zerrouki, Areb lahnin
  • Allaoua Zerrouki, A-ya frux a-mmis nelhor
  • Allaoua Zerrouki, Atasekurt
  •  
    Publicité
     
    email/ovsdz@yahoo.fr
     
    .
    gréve nationnale des médecins de la santé publique
     
    النقابي مريان مزيان التعليم في الجزائر1
     
     
    merci 1 visiteurs (21 hits) Ici!
    => Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=